Le projet « des courts l’après-midi » se dédie à la diffusion de films de courts métrages européens contemporains en région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour faire découvrir au plus grand nombre la variété et la créativité de ce jeune cinéma hors des festivals internationaux qui lui sont consacrés. 

 

Notre dispositif de diffusion itinérant se présente comme un « service de proximité », permettant de rendre ces films visibles et accessibles par tous en organisant des projections-rencontres dans des salles de cinéma, des établissements scolaires, des centres sociaux, des maisons pour tous, sur l’ensemble du territoire de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

En favorisant la circulation de films courts européens à l’échelle régionale, nous souhaitons apporter du plaisir en donnant à partager une offre cinématographique diversifiée de qualité tout en questionnant les enjeux de société européens à partir du cinéma.


Les films que nous diffusons :

- Ils n’excèdent pas 60 minutes ;

 

- Ils ont obtenu leur visa d’exploitation après 2010 ; 

 

- Ils sont produits par des pays de l’Union Européenne ;

 

Ils ont été sélectionnés en Europe dans au moins un festival international de catégorie 1 selon la liste du Centre National de la Cinématographie, et ont éventuellement été primés ;

 

- Ils sont faciles d’accès tout en proposant des qualités formelles originales,

ambitieuses, constituant autant d’écritures nouvelles;

 

- Ils traitent de différents enjeux de société à l’échelle européenne, avec une attention particulière sur les rapports contemporains à la nature, les phénomènes de croyance, la question de l’étranger, les possibilités de l’imaginaire…

 

- Ils posent question, suscitent la réflexion, appellent le débat et questionnent la notion de citoyenneté européenne.

 


La logique de programmation :

Chaque séance est consacrée à plusieurs films (3 ou 4 maximum) qui abordent une thématique ou un axe problématique commun tout en proposant une divergence de points de vue mais aussi des points de convergence en fonction de la nationalité du réalisateur, de ses prises de position, ou encore d’une actualité (crises, réflexions, changements…) qui traverse aujourd’hui l’ensemble des pays européens. L’enjeu est de s’appuyer sur le point de vue personnel du réalisateur pour tenter de considérer une réalité vécue de manière collective en mettant l’accent sur les similitudes et les différences d’un pays à l’autre.


La médiation :

La médiation est une phase clef du dispositif car nous souhaitons accompagner les publics dans la découverte de ces formes en favorisant la prise de parole autour de sujets parfois difficiles à aborder en groupe. Les séances sont organisées par deux membres de l’association et les après-séances peuvent se dérouler en présence du réalisateur ou d'un membre de l’équipe artistique ou technique : acteur, chef opérateur, ingénieur du son, scripte, monteur, machiniste, électricien, décorateur, accessoiriste, maquilleuse, coiffeuse, costumière, producteur... Ces discussions sont un réel moment de plaisir, de convivialité et de réflexions.

 


 © Extrait du film Guy Moquet de Demis Herenger - 2014